MENU

Show contents for

Quand la jeunesse rurale commence à s'intéresser aux activités de recherche agricole pour le développement (ARD)

YPARD Group in BurundiSous le thème: Une agriculture qui nous est adaptée

La JRCPF - Jeunesse Rurale en action Contre la Pauvreté et la Faim - a organisé  le 16 juin 2013 au nord du Burundi, dans la province de NGOZI, en commune GASHIKANWA, une réunion sur la phase de mise en en œuvre du programme détaillé de développement de l'agriculture en Afrique (PDDAA) tel que présenté et recommandé dans la conférence régionale de la jeunesse qui  s'est tenue a ACCRA du 9 au 10 Mai 2013 au secrétariat du FARA au Ghana. 150 déléguées de la JRCPF/GASHIKANWA  réunis en 25 associations étaient présents dans le bois communal.

Le président de la JRCPF/GASHIKAMWA,  Mr NSHIMIYE Théophile, et le président de la JRCPF au Burundi ont addressé un mot de bienvenue aux représentants de la JRCPF à NGOZI.

ERIC MAVARUGANDA  qui est en même temps le président de la JRCPF et représentant d'YPARD au Burundi a présenté comment le PDDAA veut impliquer la jeunesse africaine du secteur agricole dans sa phase de mise en œuvre. Ainsi  la jeunesse rurale de la JRCPF  n'a pas manqué d'apprécier et d'adhérer à cette idée de recherche agricole très pertinente pour le renforcement du  développement de l'agriculture et élevage.

A cette idée de recherche agricole pour le développement, les délégués de la JRCPF réunis à GASHIKANWA ont suggéré que l'axe principal de la révolution verte comprenne également le point sur la  recherche agricole pour le développement.

Ainsi, pour la JRCPF la révolution verte égale:

  • Le développement de la coopérative rurale en faveurs de la jeunesse,
  • La mecanisatation agricole,
  • Faire aimer l'agriculture et l'élevage à la jeunesse en âge scolaire,
  • Développement des activités de recherche agricole pour le développement,
  • Accessibilité des capitaux fonciers et financiers à la jeunesse rurale,
  • Développement des TIC en faveurs des praticiens de l'agriculture et agro preneurs en milieu rural,
  • La préservation de l'environnement et du patrimoine naturel                                                   

L'amitié YPARD/JRCPF

Le représentant d’YPARD au Burundi, Monsieur Eric MAVARUGANDA a pris la parole devant l'assemblée présente pour expliquer ses objectifs et ses  perspectives à venir, les opportunités qu'offre YPARD dans le monde, en Afrique et éventuellement prochainement au Burundi

Les membres de la JRCPF réunis ce dimanche le 16 juin 2013 a GASHIKANWA ont accepté volontiers de travailler avec la plateforme YPARD  jugée  expérimentée dans certaines activités clés pour la réussite dans la restauration de la révolution verte tel que :

  • Les activités de recherches agricoles  pour le développement,
  • Le développement des TIC qui peuvent également révolutionner l'agrobusiness,
  • Partage d'opportunités et appui t techniques


Ainsi, la JRCPF a accepté de s'impliquer beaucoup plus pour éduquer et mobiliser les pairs, par le biais d'activités tels que YPARD Café et des campagnes de sensibilisation avec YPARD  dans la province NGOZI et dans les autres provinces dans lesquelles la JRCPF travaille au Burundi. La JRCPF s'est donné pour mission d'être le porte flambeau pour implanter YPARD au Burundi et dans la sous-region.

Recommendation

Aux délégués du réseau présent, il leur est rappelé qu'au nord du Burundi nous faisons face a l’exigüité de terres très accrues  et une accessibilité du crédit agricole quasi inexistante. Il faut donc transmettre aux membres du réseau le message de commencer a  pratiquer  le petit élevage de volaille ou ruminant en attendant un éventuel   programme   de création de club de jeunes producteurs au niveau scolaire ou collinaire et qui sera suivi par le développement de la  coopérative rurale pour la jeunesse rurale et par la jeunesse rurale.