MENU

Show contents for

YPARD et Moi : un conte de fées et une opportunité

Machteld Schoolenberg était la première stagiaire Web4Knowledge de YPARD en 2011. Depuis lors, sa participation au sein de YPARD a incroyablement évolué.  À l'occasion des célébrations du dixième anniversaire de YPARD, l'histoire de Machteld est un moyen puissant pour démontrer pourquoi et comment le travail de YPARD est pertinent pour sa communauté de jeunes professionnels dans le développement agricole. 

YPARD fête ses 10 ans, mais pour moi, les cinq années engagées avec YPARD représentent un  conte de fées sympathique, une chronique intéressante et quelques messages et apprentissages clés.

Pourquoi YPARD et moi sommes-nous UN ?

Il était une fois une jeune fille qui était revenue dans une grande ville après avoir fini son master dans une petite cité. Elle avait voyagé dans des pays lointains et exotiques, et elle était plus que prête et très désireuse de gravir les prochaines étapes pour construire sa carrière professionnelle! 

.. Le fait est qu’elle s'est bien vite rendu compte que le jour où tu finis tes études est le premier jour d'un fossé qui se creuse dans ton CV. Et bien que parcourir les sites Web à la recherche de postes vacants et faire des petits boulots divers à côté, n’était pas si mal au début, ce n'était pas vraiment la manière dont la fille avait envisagé son futur. 

Il fallait faire quelque chose! 

"Je ne peux pas juste rester assise ici en espérant qu’on m’apporte un travail et un réseau sur plateau d'argent! " se dit-elle.  Elle alla consulter le magicien Google pour se faire aider: "S'il te plait, dis-moi comment trouver un réseau duquel je voudrais faire partie, et comment trouver tous ces postes vacants sans parcourir des sites web un à un. Il y a forcément un moyen plus facile!". Et c’est ainsi que les événements s’enchainèrent : de son inscription sur Twitter et LinkedIn à la création de son profile personnalisé sur Tweetdeck, pour répondre à ses souhaits. 

"Et maintenant la seconde étape, se dit la fille, est de s’impliquer avec une organisation engageante pour construire mon CV et m’occuper, tout en réservant encore le temps pour gagner de quoi payer mon loyer et postuler pour des jobs". Et ça commença ainsi:

 

 

D’œuf à nid d’oiseaux 

C'était un parti parfait. Dans les années suivantes, YPARD apprit comment tourner le petit oiseau piailleur en aigle affirmé, de la façon suivante:

En 2011, j'ai craqué mon œuf en devenant la première stagiaire « Web4Knowledge »  avec YPARD. Je partageais l’information et les opportunités de YPARD sur les Médias Sociaux et le site Web, j’ai appris comment utiliser Wordpress, Drupal, comment définir avec précision les fils RSS et comment écrire de textes pour le web sous les conseils de ce qui est devenu ma grande sœur et amie : Marina, de YPARD! 

En 2012, j'ai appris à voler, comme reporter sociale de YPARD à la conférence de la conférence mondiale pour la recherche agricole pour le développement (GCARD2): blogger, tweeter en direct et d’autant plus rencontrer d’autres petits oiseaux aux plumages et formes différentes pour apprendre les uns des autres. Lisez mes blogs lors de la GCARD2: numéro 1numéro 2numéro 3 et numéro 4. (j'ai aussi écrit un témoignage sur les 'jeux sérieux'.)   

En août 2014, j'ai donné naissance au chapitre de YPARD en Hollande. Depuis le début en 2014, j'ai appris la valeur des membres actifs, organisé des séminaires avec des partenaires intéressants et assisté aux débats sur la sécurité alimentaire, le futur de la jeunesse en milieux ruraux etc. Quelques défis demeurent : Comment jongler le temps entre YPARD et mon travail? Comment garder les membres actifs? A quelles organisations s’associer? Comment contribuer au rôle actif de la jeunesse dans l’agriculture en Hollande et ne pas dupliquer les efforts d’autres organisations? Sans aucun doute des choses à discuter avec les représentants des autres pays de YPARD. 

En juin 2014, j'ai représenté YPARD à la session des jeunes de la conférence de Caux sur la « Terre, Vie et Paix », en Suisse. Plus d’information ici.

En décembre 2014, j’ai fait partie d'un panel d’experts sur twitter, pour l'année Internationale des Sols. 

En 2015, le 27eme Atelier International de leadership pour la jeunesse Rurale à Herrsching, m'a beaucoup appris sur les styles de leadership, les techniques de négociation, la résolution des conflits, et s’est avéré être une belle occasion pour rencontrer d’autres jeunes représentants. Les autres galèrent avec les mêmes problèmes, ou différents problèmes mais issus des mêmes causes, et  ils sont devenus de nouveaux amis.

En décembre 2015, j'ai participé au programme de mentorat du Forum Global des Paysages. J'ai été mise en contact avec un mentor (un chercheur senior dans mon domaine) pour la période de la conférence, ce qui avait trois avantages principaux: 1) j'avais déjà une ouverture pour rencontrer un senior dans mon domaine; 2) il a pu me présenter à son réseau présent à la conférence; 3) il m'a donné un coup de coude supplémentaire pour être super préparée pour la conférence: il m’a poussé à réfléchir sur qui je voulais rencontrer, a quelles sessions je voulais assister, que voulais-je retenir de la conférence? Actuellement, mon mentor et moi sommes, ensemble, en train de travailler sur un projet commun grâce à notre rencontre au Forum Global des Paysages! 

En bref, j'ai obtenu et je continue à récolter les avantages de faire partie de YPARD. J'ai été soutenue pendant mon stage, étendu mes compétences à travers les formations et expériences, assisté à des conférences, trouvé un réseau qui me convient, suivi des webinars, et construit une relation avec un mentor. Avoir ce genre d’opportunités en début de carrière est énormément précieux pour une jeune professionnelle. Et maintenant, en 2016, je suis heureuse de dresser mes plumes et célébrer les 10 ans de YPARD!!!

Apprentissages et ambitions

Les gens sont des êtres complexes et notre génération est extrêmement connectée et informée des différentes opportunités et choix qui existent. Cela, à certains moments, crée beaucoup d’insatisfaction. Notre carrière idéale tourne souvent autour l’idée de dédier notre temps à différentes activités plutôt que de se concentrer sur un travail spécifique. Pour moi, combiner mes activités avec YPARD et mon travail professionnel rend ma carrière intéressante. 

Quand je contemple ces cinq dernières années, ce dont je me souviens et ce que j’apprécie le plus c’est les gens que j'ai rencontré et les amis que j'ai trouvé à travers YPARD. Cela sonne comme un cliché mais c’est rationnellement tout à fait vrai. On peut apprendre beaucoup de choses par soi-même à travers les cours en ligne, les webinars, les stages etc., mais c’est seulement lorsqu’on est inspirés qu’on travaille durement, et s'il existe d’autres personnes qui investissent leur temps à partager ces informations. 

L'importance du travail de YPARD réside aussi dans le fait même que dans les contextes politique, la jeunesse est un aspect récurrent alors que les jeunes sont rarement autorisés à parler pour eux-mêmes. Particulièrement dans l’agriculture,  le lien entre la décroissance du nombre de jeunes dans les milieux ruraux et agricoles en combinaison avec de grandes inquiétudes telles que la demande croissante en nourriture, l'impact du changement climatique etc., fait de l’implication et de la reconnaissance des jeunes dans les débats politiques un enjeu énorme.

Cependant, dans les années à venir, je pense qu’il y a un nombre de choses sur lesquelles nous pouvons travailler. Par exemple, on peut augmenter l’interaction entre les représentants des pays pour apprendre et se soutenir mutuellement pour essayer de mobiliser la jeunesse dans nos pays réciproques; travailler sur des objectifs généraux et échanger des idées concrètes pour trouver de plus fortes synergies avec les autres organisations; et d’autant plus, améliorer l’agrégation des compétences et connaissances au sein de notre réseau. (Je pense à la Co création; lisez: "Nous Pensons" par Charles W. Leadbeater) 

L'exploit le plus frappant de YPARD ces dernières années est le fait que, bien que nous ayions développé de nouvelles activités à un rythme  rapide, YPARD est resté fidèle au noyau dur de ses objectifs. Quand je vois l’évolution depuis que j’ai rejoint YPARD, c’est vraiment admirable tout ce que YPARD a accompli: le programme de mentorat, les webinars, de fortes représentations régionales, un réseau énorme avec un nombre croissant de jeunes formés aux médias sociaux et bien plus. Il reste encore beaucoup de travail à faire, mais je suis confiante que nous y arriverons!

Restez avec nous tout au long de l'année 2016 sur http://www.ypard.net/fr/célébrons-les-10-ans-de-ypard et prenez part aux célébrations!