MENU

Language

Show contents for

De la création et gestion d’une ferme agricole intégrée à l’agrotourisme !

YPARD RDC s’est associé à Hopeland Congo et Forum de Services du Conseil Agricole et Rural, FOSCAR en sigle, pour organiser une visite d’échanges et partage des savoirs en vue de promouvoir l’agriculture en milieu des jeunes. Le rendez-vous a été pris le samedi 24 novembre 2018, et la ferme agricole SUKRAAN a été identifiée, à 20 km de Kinshasa, dans sa partie Est.

La création et la gestion d’une ferme agricole intégrée!

La ferme agricole SUKRAAN, est l’œuvre de deux jeunes pionniers, Loïc et Trésor, respectivement, informaticien et économiste et passionnés de l’agriculture. Et, ils ont choisi l’agriculture pour plusieurs raisons : l’agriculture nourrit des familles, crée de l’emploi et contribue dans la lutte contre la pauvreté. C’est ainsi, il y a une année, ils conjuguent leurs efforts avec 4 ha de terrain, dans la commune de la Nsele, à 20 km de la capitale Kinshasa. Pour nos deux pionniers, le mobile de la création de cette ferme était de pouvoir investir dans un secteur porteur et créateur des richesses.

Pour faciliter la gestion, les deux amis se sont repartis les taches et responsabilités où l’un s’occupe de l’administration et l’autre des finances et secondé par un chargé de la logistique. Sur le plan technique, ils recourent à l’expertise d’un agronome qui s’occupe de l’agriculture et d’élevage. Ils font également recourent à un ichtyologue pour la pisciculture intensive.

Apres une année des durs labeurs et d’investissement, la Ferme SUKRAAN dispose de 946 poules de ponte produisant 32 plateaux d’œuf par jour, 107 porcs de races améliorées, 1 ha de tomates de contre saison et plus de 10.000 poissons pouvant générer 40.000 dollars par vente. Sur le plan de gestion, la ferme gère une équipe de 5 personnes et faisant appel à deux spécialistes et quelques saisonniers.

Quand Loïc et Trésor «inspirent plusieurs jeunes»!

Le choix de cette ferme par YPARD RDC s’insère dans le cadre de ses activités de 2018 sur la création d’entreprises agricoles. Cette visite a voulu servir d’inspiration en vue de drainer les jeunes vers le secteur agricole de plus en plus abandonné et souffrant des financements.

Epoustouflé, l’un des participants à cette visite a déclaré : « jamais j’aurais cru trouver des jeunes modèles qui peuvent inspirer et attirer d’autres jeunes dans l’agriculture».

Et, Elise Kavira, qui participe pour la première fois à une activité d’YPARD RDC, a laissé entendre ceci : « cette journée a été une révélation pour moi. Ça fait près de deux ans que j’ai voulu investir dans le domaine agricole. Mais découragée par une amie qui y a perdu beaucoup d’argent ; sa ferme n’avait pas donné des bons résultats. Son témoignage m’avais refroidi alors je m’étais orienté dans le transport où j’ai connu un échec aussi. Aujourd’hui, je viens de découvrir je peux reprendre ma passion de l’enfance de Butembo où j’ai grandi avec mes grands parents qui y tenaient une ferme et nous y allions ensemble. Cette visite et partage d’expérience avec Loic et Trésor, m’encourage à ne plus avoir peur mais d’oser. J’ai vu que c’est dur et qu’il faut avoir des bonnes informations ainsi que des bons collaborateurs pour savoir agir dans le bon temps et avoir une bonne stratégie. »

Pour Picasso Makofi, membre d’YPARD RDC, déclare après cette visite d’inspiration : « C’est vraiment génial et intéressant sur tout le plan. Je suis entrain de penser acheter même 2 ou 3 ha de terrain pour commencer avec la pisciculture. Et, son frère qui l’a accompagné à la visite dit « être révolté et n’a plus de temps à perdre ».

Ils sont nombreux à être inspirés par ce système de ferme agricole intégrée et, pour beaucoup, c’était leur première expérience de savoir qu’ils existent des technologies agricoles moins couteuses et très rentables.

Partage d’expérience et restitution des voyages (Corée du sud, Mozambique, Bénin et Ouganda)

La visite a été clôturée par des mots riches d’encouragement de Madame Victorine Mbombo, Point Focal d’AFAAS en RDC, laquelle a restitué sur son récent voyage en Corée du Sud sur GFRAS2018 et à Maputo au Mozambique. Elle a invité les jeunes à s’intéresser à l’agriculture car il y a plein d’opportunités. Nadege Bopé, a renchérit par l’explication du concept « ferme agricole intégrée » en se référant à son expérience de visite à au Centre SONGHAI, au Bénin.

Enfin, MALCO, chargé de communication de l’ONG HopeLandCongo a expliqué également le concept « agrotourisme », un programme organisé par sa structure, qui vise à aider les jeunes à palper la réalité agricole à travers une visite guidée dans une ferme. Pour YPARD RDC, c’est Hervé Bondonga, qui a expliqué ce qu’est le réseau YPARD, ses valeurs, sa mission, ses activités et son implantation en RDC.

Comme l’a dit Nadege B, c’est un immense plaisir de savoir qu’il y a des jeunes de chez nous qui avancent dans le domaine de l’agriculture intégrée que nous portons comme rêve depuis notre passage au Centre SONGHAI au Bénin. Voilà un exemple concret de succès en agrobusiness par et pour les jeunes qui prouve une fois encore que l’agriculture est sexy!

Bravo à nos deux amis qui ont su créé de l’emploi direct et continuent à le créer tout en nourrissant les familles de la ville de Kinshasa estimées à près de 10.000 habitants.

A travers cette visite, j’ai eu l’honneur de présenter pour la première fois, le drone TELLO qui sera utilisé dans les prochains jours, au CSABateke project : Building community resilience, un projet qui sera orienté sur l’entrepreneuriat des jeunes et l’utilisation des drones agricoles UAV.

Photo credit:  Aimé Kazika