MENU

Language

Show contents for

1er Café YPARD à Goma

A Goma en République Démocratique du Congo, les jeunes se sont donné rendez-vous le samedi 31 aout 2019, pour palper du doigt la réalité de l’agriculture dans un contexte post-conflit. Réputée de zone de guerre, la ville de Goma à l’est de la RDC abrite le Point Focal d’YPARD RDC où une vingtaine de jeunes se sont réunis pour apprendre et partager leurs expériences dans le domaine de l’entrepreneuriat agricole.

Partis de la ville de Goma à 8hoo du matin pour SAKE au Centre SHAMOKI à une vingtaine de Km, sous la direction de PAPY MAHAMBA, le responsable d’YPARD RDC à Goma, 22 jeunes étaient mobilisés pour lier la théorie à la pratique.

Comme l’affirme Kavira Mathe Julienne : « j’avais déjà entendu parler d’YPARD RDC par le biais du coordonnateur provincial depuis longtemps, mais, je n’avais jamais été sur terrain pour ce genre d’activités. Grâce à cette sortie, je viens d’apprendre plusieurs techniques agricoles et opportunités dans le domaine de l’agriculture. Je regrette d’avoir hésitée de participer. Maintenant, j’ai vu de mes propres yeux et j’en suis convaincu que YPARD est un réseau des jeunes par et pour les jeunes».

Ce premier café YPARD à Goma a permis à plusieurs jeunes issus de plusieurs disciplines de se familiariser avec l’agriculture mais aussi d’apprendre sur certaines pratiques agricoles dont le greffage comme méthode multiplication des plantes ; l’association des cultures comme pratique de conservation de sol et de maintien de la fertilité ; la multiplication rapide de bananiers et enfin, la lutte biologique en utilisant certaine plaintes dont le basilicum.

AKILIMA Josué, un autre membre d’YPARD RDC, laisse un témoignage palpitant après ce premier Café YPARD : « Cette activité n’est pas comme les autres activités qui se passent dans les quatre murs. Pour moi dit-il : « c’était un moment inoubliable car j’ai beaucoup appris de nouvelles connaissances. Les échanges, le partage d’expériences et des connaissances ont été enrichissants entre jeunes et avec l’agronome qui nous expliquait ce que fait ce centre ». Et, d’ajouter : « le partage des connaissances sur l’élevage de poules, de lapins ainsi que la pratique de la culture de tomate, de patates douces, d’aubergines… a été le moment le plus fascinant de la visite guidée» car c’est du « learning by doing ».

En effet, dans le contexte de Goma où les guerres civiles dérangent la paix et la quiétude des citoyens dans cette partie de la RDC, l’on a tendance à insinuer qu’on ne peut pas développer l’agriculture notamment urbaine et périurbaine. Cette visite a prouvé le contraire car, pour plusieurs, c’était la première fois de sortir hors la ville.

Ainsi comme le conclut Elisabeth Mumbesa, l’un des membres de la coordination d’YPARD RDC à Goma : « j’ai aimé l’activité car j’ai appris trop de choses en si peu de temps, comme le greffage du citron sur l’avocatier puisque j’imaginai que le citrus ne peut être greffé que sur le citrus. Ici, j’ai découvert le contraire. Aussi, comment faire la multiplication rapide du bananier et sur l’importance du latex de papaye. L’activité était trop bénéfique pour moi». J’affirmerais qu’YPARD RDC devient de plus en plus le moteur de mobilisation de la force des jeunes en agriculture en République démocratique du Congo.

Photo Credit: Aimé KAZIKA