MENU

Language

Show contents for

YPARD RDC forme les jeunes en marketing agricole

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat agricole attire de plus en plus les jeunes en quête de création des richesses. Mais beaucoup d’entre eux jeunes ignorent encore les péripéties qui accompagnent la création d’entreprises notamment la fiscalité, la gestion administrative ainsi que le marketing. Pour Sandra Madidi, présidente d’une ONG locale qui participe pour la première fois à une activité de YPARD RDC dit : « j’ai été flattée par cette formation combien importante pour nous qui sommes encore au début dans l’entrepreneuriat agricole. Un réseau des jeunes qui organise de telles formations est à féliciter pour son contenu riche et varié. Que YPARD RDC pense aussi amener ce genre des formations en zones rurales de la RDC ».

En plus de création d’entreprises, plusieurs jeunes sont butés au problème de marketing ainsi que des outils simples à utiliser pour booster leurs entreprises ou leurs activités. C’est le cas de Lisette Ntumba, jeune entrepreneure présente à cette formation qui a témoigné d’« avoir développé ses capacités pour rendre visible ses produits de marque, Jus à base des fruits, grâce à l’utilisation efficiente des réseaux dont facebook et twitter».

Créer une entreprise est une étape mais conquérir le marché avec un produit bien présenté, un marché segmenté et une cible bien précise en est une autre. Voilà les leitmotivs de cette mini formation qui a regroupé les jeunes entrepreneurs (agricoles) et/ou tous ceux qui voudront se lancer dans l’entrepreneuriat de manière générale. Madame Valerie, Hub manager qui incube les jeunes a été satisfait de cette formation en tant que l’une des formatrices car ce moment d’échanges a permis d’aider les jeunes à évaluer quand est-ce un jeune entrepreneur doit quitter le stade d’informel avant de formaliser son entreprise pour éviter les charges discales. Au début, un jeune entrepreneur doit travailler dans l’informel et ensuite, après une ou deux qu’il peut envisager la formalisation.